Comme la brume qui semble sortir de terre, la production du natif de la "vallée close" est pour moi l'essence même de la poésie : elle s'extrait de la matière et ouvre de nouvelles perspectives en touchant le coeur des choses.

Dans de sublimes jaillissements, René Char éveille nos âmes, nous donne à aimer et à penser. Il fait cohabiter ombre et lumière, souffrance et espérance, joie et tristesse dans un subtil jeu de miroirs. Par delà la raison se situe son expression ...

Voici certaines de ses citations que j'affectionne particulièrement.

Celle-ci me "remue" particulièrement aujourd"hui : "La parole soulève plus de terre que le fossoyeur ne le peut"

"Dans la boucle de l'hirondelle, un orage s'informe, un jardin se construit"

"Quand on a mission d'éveiller, on commence par faire sa toilette dans la rivière. Le premier enchantement comme le premier saisissement sont pour soi".

"Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté".

"Le fruit est aveugle, c'est l'arbre qui voit".

"N'étant jamais définitivement modelé, l'homme est receleur de son contraire"

"Les yeux seuls sont encore capable de pousser un cri"

"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront."

"Un homme sans défauts est une montagne sans crevasses. Il ne m'intéresse pas".

"A chaque effondrement des preuves, le poète répond par une salve d'avenir"

"Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t'es promis à toi seul. Là est ton contrat."

"S'il n'y avait pas l'étanchéité de l'ennui, le coeur s'arrêterait de battre."

"Ne te courbe que pour aimer. Si tu meurs, tu aimes encore."

"Ne t'attarde pas à l'ornière des résultats."

"Le poète recommande : Penchez-vous, penchez-vous davantage".

"Je ris merveilleusement avec toi. Voilà la chance unique".

"La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil"

"Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver."

"Au plus fort de l'orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C'est l'oiseau inconnu, il chante avant de s'envoler".

Et enfin celle qui m'a servi de signature pendant des années :

"Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux."

Un grand Monsieur qui nous laisse bien petit devant la vie mais amoureux de celle-ci. J'espère vous avoir donné le goût de sa belle nature en ayant abusé de mon droit ...de citation ...:-)



Filou Charmé

Pour ceux qui veulent approndir, lire l'intéressant mais un peu intello article sur Fabula : http://www.fabula.org/revue/document1156.php