Voir tous les soirs au moment du repas, cette petite bête peut-être accrochée aux parois de mon intimité, me soulève un tantinet le coeur.



Le trublion en question a beau, en l'état actuel des choses, ne pas être méchant, il nous révèle une vie qui nous est inconnue : la notre.
Ils appellent ça le voyage intérieur ...ce qui n'est pas sans fondement ...

Même si je suis un parfait petit homme d'intérieur*, je ne préfère pas trop savoir ce qui s'y passe : cela pourrait déclencher des querelles intestines.
Par contre, je ne dissuaderai pas les quincas de se remettre en selle ...

Déconnez-pas !

Filou
Un peu pipi-caca sur ce coup-là

*Je préfère nettement ce type de voyage intérieur