C'est beaucoup plus à l'ouest qu'il faut passer (1), les palombes !

Dans les basses-Pyrénées, par exemple ! (oui, je sais, il faut que j'actualise ma terminologie, mais il est indéniable qu'elles sont plus basses :-)

Franchir le pays basque demande, en effet, bien moins d'efforts que de passer la frontière en plein centre, en survolant les trois mille.

Cependant, certaines s'y hasardent, tel ce volatile aperçu sur les hauteurs de Tarbes en provenance de Paris (2)


C'en est une, il n'y a palombe d'un doute !

Pourtant, elle n'a pas l'air d'avoir du plomb dans l'aile pour l'instant...

Peut-être en prendra-t-elle un peu plus loin ...



Ce n'est pas faute de l'avoir prévenue



Celle-ci, au caractère plutôt ramier a refusé d'émigrer.



"A quoi ça sert d'aller faire ses courses toujours plus loin ?" me dit-elle.
"Moi je suis écolo-responsable et m'approvisionne dans le quartier. Pourquoi aller picorer au Sud quand a tout sur place ?"

De quoi en prendre de la graine, non ?


Filou
ramier un peu pigeon

Toute allusion à un projet nommé NTP qui vise à trouer les Pyrénées en plein centre serait tout-à-fait fortuite

(1) Voir l'alternative Pau-Canfranc ...
(2) La palombe bleue est un train de nuit qui relie les Pyrénées à Paris. La rame du ramier en quelque sorte ...


Découvrez Various!


Pour en savoir plus sur la chasse à la palombe