Afin de réorganiser les marchés, le G20, quelque peu locavore, décide d'une pause dans la mondialisation et nous livre sa recette : plus besoin d'aller loin ...

:-)