Ainsi, dans la vallée qui relie Guchen à Aulon, nous (c'est à dire moi et mon FinePix*) sommes tombés nez-à-nez avec quelques blocs erratiques qui ne provenaient pas, pour une fois, d'un glacier.

éboulement à Aulon

Ces lâches s'étaient, tout simplement désolidarisés (ça se fait beaucoup en ce moment) de la falaise ...Il faut dire que celle-ci était fatiguée, bien lessivée ...

éboulement à Aulon

Ces gros lourdauds ont traversé la route sans crier gare. De quoi rompre le train-train des valléens aulon cours.

Heureusement, le lâcher-prise s'est passé de nuit et personne n'a été emporté.

éboulement à Aulon

Pas même un sanglier qui aurait pu roder par là ...Ils ne sont pas tombés dans le panneau. Dommage pour la daube ...


éboulement à Aulon

Ceux-la, sis à Tramezaïgues (entre les eaux), sont également tombés au champ d'honneur mais pour une autre raison : le poids de la neige qui s'est abattue sur la vallée dernièrement.

pîlones pliés

Etonnant comme des petits flocons qui s'accumulent peuvent faire plier le métal. Il faut dire que les pylônes étaient allégés : ne leur a-t-on pas toujours dit qu'ils devaient garder la ligne ?

Vous aussi vous êtes pliés ? :-)

Ouarf, la tension est à son comble ...

pîlones pliés

Difficile après toutes ces chutes qui font tomber le moral d'en trouver une pour ce billet.
Je vous propose donc, chers lecteurs, de finir le boulot à ma place. La meilleure recevra un cadeau de l'Amusoire : de succulents rochers qui ne vous laisseront pas chocolats.

A vos plumes et papilles !

Filou
Peyre debat

Pour en savoir plus sur l'éboulement d'Aulon : http://www.ladepeche.fr/article/2008/11/20/495069-Aulon-Le-village-coupe-du-monde-apres-l-effondrement-de-la-montagne.html

*Pub gratuite pour mon petit appareil qui ne me quitte pas depuis de longues années