Comme à chaque fois, Sent Pançard a échappé de justesse au bûcher du Mardi Gras. Il est parti se cacher en Aragon. Et, comme chaque année, les béarnais vont le chercher pour faire Carnaval. Son retour en Béarn, à travers villes et villages, apporte liesse, pagaille, impertinence, fantaisie et desconèra...

carnaval béarnais

Comme il est dit sur le site de l'organisateur, "Carnaval, c’est la rencontre de tout ce qui fait la richesse du Béarn et montre qu’il existe vraiment. Par choix, les produits du terroir y sont de qualité, la langue présente naturellement, on y chante, on y danse et on y boit des bons vins*… ! "

Eventuellement, on y chasse l'ours

Extrait du site Carnaval Biarnés : "Les ours sortent de la tuta / la tanière pour leur parade amoureuse ; ils ont senti le printemps.
Excités par des Rosetas délurées, fascinées par leurs attributs... ils laissent libre cours à leurs pulsions ...
Les caçadors / les chasseurs trépignent...
Soudain, les trompes résonnent dans la nuit, la chasse est lancée.
Les bêtes sont traquées avant d'être rasées et castrées ; elles retrouvent enfin une apparence plus humaine.
Non sans peine, les orsatèrs / les montreurs d'ours mettent fin à la débauche.
Les femmes en chasseurs, les hommes en Rosettes… c’est carnaval !"


Ca se passe dans la quartier du château.


Dans la cohue, l'ours je n'en ai vu qu'une partie (silhouette en bas à droite)



Elle est ici brandie



De quoi affoler bien des rosettes ...

Ici, retrouvez les photos de la battue

Et là, un reportage "Punt de Vista" (FR3) sur les rosettes et la chasse à l'ours

Outre la chasse à l'ours, le carnaval Béarnais comprend d'autres moments forts : le carnaval des écoles, la pantalonade où Sent Pançard parade, la fête au cochon (Sent Porquin), l'arrestation de Sent Pançard et son procès ....

Voici une présentation qui résume bien la manifestation :



"Pour mieux exprimer ses préoccupations, ses angoisses, le peuple a eu besoin de les matérialiser en inventant un personnage immense et ventru, Sent Pançard. Un personnage qui concentre en lui tous les désirs, tous les défauts, mais aussi tous les maux du monde (guerres, catastrophes, injustices…). C’est le parfait bouc émissaire".

Si en 2006, Sent Pançard était accusé de propager la grippe aviaire, nul doute qu'aujourd'hui il devrait désigner un personnage pris en grippe : l'actionnaire ...



Filou
entuté

Tous les détails du programme sur : http://www.carnavalbiarnes.fr/v2//index.php



* Jurançon de la gloire !