Pour une refondation du capitalisme, il y avait mieux que de toucher aux patates de l'île anglo-normande, n'est-il pas ?

Dans la foulée, le chef Oliver aurait pu servir un gruyère de Suisse avec de bons trous fiscaux dedans ou encore des “barbagiuans” spécialité culinaire monégasque à base d'oseille* enrobée dans une pâte à tourte; le tout arrosé d'un pot de vin du grand du chais ...

Je doute cependant qu'il ait pu trouver ces produits exotiques au G20, autre super marché ...

Pour conclure, les convives auront dégusté des brownies façon Gordon qui va les laisser bien chocolat à la fin du repas. La crème anglaise qui les accompagnait, trop coulante à leurs yeux, n'a, en effet, jamais bien réussi à l'Europe ...

Filou
sévèrement toqué

Source : http://fr.news.yahoo.com/3/20090401/twl-economie-g-20-diner-menu-1be00ca.html

*Si vous n'avez pas, vous pouvez remplacer par des blettes ou des épinards

Sur le fisc alité voir aussi :
On ira tous au paradis
Un Tour de France au paradis
Nationalité confisquée