Militaire hors pair (de France), on disait de lui qu'à la fin de sa vie, il était devenu courtisan à Versailles. En mon for intérieur, je me disais qu'il devait être alors "Condé sans dents"* ...

Le recevant à la cour et s'apercevant qu'il avait du mal à se mouvoir, Louis XIV lui dit, un brin frondeur : "mon cousin, quand on est chargé de lauriers comme vous, on ne peut marcher que difficilement."


Condé à Versailles
Jean-Léon Gérôme - Réception de Condé à Versailles



Comme on peut le constater, aidé par les peintres officiels, le Roi Soleil dominait bien son sujet. Il lui arrivait même d'être drôle ...

Mais revenons au Grand Courbé ...pardon Condé.

En voilà un qui n'était pas franchement contre le cumul de mandats, si l'on en croit Wikipedia
il était à la fois Prince de Condé, duc de Bourbon, duc d'Enghien, duc de Montmorency, duc de Châteauroux, duc de Bellegarde, duc de Fronsac, gouverneur du Berry, comte de Sancerre, comte de Charolais.

Condescendant, chargé de lauriers et de titres, sans nul doute, il aurait sa place dans notre société ....



Filou IV
Extraction de basse-cour

* En fait, c'est plutôt le roi qui à l'âge de 40 ans n'a presque plus de dents. Le trou qu'il a dans le palais (!) lui donne "écoulement de sanie et mauvaise odeur". Source


Sur le Roi Soleil voir aussi :
Digression sur le petit âge glaciaire
Le plus grand des français