Avant, il y avait le monde gris, sale, pollué, un vrai désastre ...

puis le Crédit Agricole est arrivé.

Sur une simple symphonie, un nouveau monde s'est créé. Un monde propre sur lui où les véhicules (toujours aussi nombreux) roulent bien mieux, un monde où la nature reprend ses droits, un monde où les avions ne percutent pas les tours ... un monde ... que la banque verte va contribuer à créer.

Comme le dit Connery : " Revenons au sens commun. C'est l'heure de la banque verte - Back to common sense. It's time for green banking" ...



Dans Rue89, Laurent Terrisse, directeur de l'agence Limite et cofondateur du collectif des publicitaires éco-socio-innovants, est outré :
« Le Crédit Agricole part du cataclysme environnemental pour dire que grâce à eux les voitures vont rouler dans un environnement plus fluide, le monde écolo c'est un monde sans embouteillage. C'est grotesque et d'autant plus culotté que cette banque a été le bras armé de l'agriculture intensive, qui a causé tant de dégâts à l'environnement. »
Comment l'une des banques qui a été parmi les plus impliquées dans la crise des subprimes, une banque qui détient un nombre considérable de filiales dans les paradis fiscaux va-t-elle nous faire croire à son changement de cap ?

Est-elle devenue soudain, comme certains l'ont raillée, un organisme bancaire génétiquement modifié ?

Selon Les Echos, cette campagne internationale réalisée par l'agence Asap ("Aubert Storch Associés Partenaires" et non "As soon as possible") est diffusée actuellement dans 80 pays d'Europe, d'Asie et du Moyen-Orient mais pas en France ni aux Etats-Unis.
Toujours d'après Les Echos, le porte-parole, Sean connery se serait engagé, avec la banque verte, dans une relation durable qui a changé sa vie : 5 ans de contrat pour 2 millions de dollars ...

Cela valait bien quelques phrases dans ces petits films : http://www.credit-agricole.com/greenbanking/francais/

Alors, selon vous, la campagne du C.A. Green banking or green washing ?

green banking
Source


Filou
Toujours vert

Sur les paradis fiscaux, voir aussi : On ira tous au paradis