Journée internationale de la francophonie
Journée Internationale de la Francophonie


"A la brunante, après avoir consulté les horaires sur le babillard, je prends le traversier très achalandé pour rejoindre mon domicile. J'en profite pour admirer la batture où se prélassent quelques outardes..
Je me demande si j'aurais le temps de passer chez le dépanneur ce soir. Demain, je ferais bien un tour en pourvoirie mais j'irai seul. Mon décrocheur de fils, lui, ira travailler à l'aluminerie.
Ça lui apprendra !"


Séquence explication :

brunante : au crépuscule.
babillard : tableau d'affichage.
traversier : navire spécialement conçu pour effectuer la traversée de passagers, de véhicules ou de wagons d'une rive à l'autre, d'un fleuve, d'un lac ou d'un bras de mer.
achalandé : fréquenté.
batture : partie du rivage asséché à marée basse.
outardes : bernaches du Canada.
dépanneur : établissement où l'on vend des aliments et des articles de consommation courante dont les heures d'ouverture s'étendent au-delà de l'horaire habituel des autres magasins.
pourvoirie : établissement qui offre des installations et des services pour la pratique de la chasse, de la pêche et du piégeage.
décrocheur : élève qui quitte l'école avant la fin de la période de l'obligation scolaire.
aluminerie : usine de production d'aluminium.

Ces 10 québécismes, pêchés pour l'occasion dans l'ouvrage de Marie-Eva de Villiers "Le vif désir de durer" ont été assemblés en France :-).
Ils révèlent la créativité d'une langue confrontée à une lutte sans merci avec celle du grand frère américain.
Certes, le québécois emprunte aussi largement des termes à l'anglais (voir à ce sujet le répertoire Angliweb) mais souvent en se les appropriant et en les déformant.

Pas comme ces maudits français qui les emploient tels quels pour faire effet ...;-)



Filou
Franco faune



A propos de la richesse des langues en francophonie, prendre ce taxi brousse ou surfez sur ces belgicismes et helvétismes.