Cette généreuse nature, si haute en couleurs, serait donc menacée par un chancre ... coloré. Un comble !

l'homme et les arbres

Répondant au doux nom de Ceratocystis fimbriata, ce cousin de la graphiose prédatrice des ormes, attaque par l'est le canal du midi et ses 42 000 platanes. Vraisemblablement venu des États-Unis d'Amérique à la fin de la seconde guerre mondiale, ce champignon est une terreur. Pour tuer un bel arbre il n'a besoin que de 3 à 5 ans.

Voyageant notamment par l'eau, il risque d'anéantir les magnifiques arbres bordants le canal risquant par là-même le déclassement du site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Une souche résistante, Platanor vallis clausa, devrait cependant le remplacer.

"L'indestructible Platanor permettra-t-il de retrouver ces feuillages d'or qui baignent l'âme dans une si douce mélancolie ?

En attendant qu'ils disparaissent, plongez dans ces eaux fortes et laissez-vous charmer par les si délicates tâches de rousseur du canal.

Cliquez sur l'image pour larguer les amarres du Baladin ...

péniche sur le canal du midi en automne



Lire l'article de la Dépêche du Midi sur la deuxième vie des platanes du canal

Pour embarquer sur le canal, c'est ici aussi :